TABLEAU 4: LA MAISON

Madame de la Tour et Marguerite sont à leur table. Le prêtre entre.

Le prêtre
Bonjour, mesdames, que Dieu bénisse votre maison !

Marguerite
Bonjour mon père.

Le prêtre
J¹apporte des livres pour Virginie.

Madame de la Tour
Mon père, il faut que je vous parle. J’ai un souci avec Virginie. Sa tante Angélique est prête à la recevoir à Versailles. Virginie risque d'être perdue dans le grand monde et surtout elle va me manquer.

Marguerite (rêveuse)
Elle va surtout manquer à Paul.

Madame de la Tour
Et Paul va lui manquer. (Mi-sérieuse, mi riante) Mais que me fais-tu dire Marguerite ! Il faut que Virginie grandisse encore un peu, son éducation n'est pas terminée.

Le prêtre
Virginie est déjà belle et instruite. Je vais parler au gouverneur pour qu¹elle puisse aller en France, c’est une chance que votre belle-soeur désire parfaire son éducation.

Madame de la Tour (embrassant la main du prêtre)
Merci, mon père.

Virginie arrive

Le prêtre
Bonjour Virginie.

Virginie
Bonjour mon père.

On frappe à la porte.

Marguerite
Oui.

Tchang entre.

Tchang (avec emphase)
L¹Intendant géneral de l¹Ile de France, monsieur Pierre Poivre, a l¹honneur d¹inviter mademoiselle Virginie de la Tour à la soirée qu¹il organise ce soir au château de Mon-Plaisir pour fêter son retour dans la colonie (il souffle) Cette invitation est aussi valable pour monsieur Paul.

Tous sont étonnés.

Tchang
Allez, réagissez ! Dépêchez-vous, j'ai d'autres invitations à faire.

Madame de la Tour
Nous acceptons ! Va chercher Paul et allez vous préparer.. Allez ne reste pas pas là la bouche ouverte

Virginie
Maman, c¹est le plus beau jour de ma vie.

Elle s¹en va avec Tchang.

Madame de la Tour
Vous vous rendez compte, Virginie est invitée par monsieur Poivre !

Marguerite (en aparté)
Paul aussi !

Le prêtre
Et bien, je crois que Dieu a commencé à entendre vos prières. Je vais quand même parler au gouverneur.