TABLEAU 6: LE FORÊT

Le narrateur
Une semaine après la soirée chez Monsieur Poivre, Paul, Virginie et Dominque ramassaient des plantes dans la forêt (nom de plantes endémiques à insérer)

Madame de la Tour et Marguerite arrivent en courant.

Madame de la Tour
Virginie, Virgine, une bonne nouvelle vient de nous arriver ! Ta tante Angélique accepte de payer ton voyage pour la France. C¹est une bénédiction, ma chérie, je vais vite l'annoncer à monsieur le curé.

Elle s¹en va joyeuse.

Virginie
Je vais devoir vous quitter. Ma mère aurait trop de chagrin si je ne me rendais pas en France

Paul
Virginie, je t¹en prie, ne pars pas.

Virginie
Hélas, Paul, comment puis-je m'y opposer

Paul
Virginie, je t¹aime et tu le sais depuis notre enfance.

Virginie
Paul, nous étions enfants. De toute façon, ma mère s'opposera maintenant à notre mariage, Versailles lui tourne la tête…

Marguerite (qui sort de l'ombre)
Elle changera d'avis ! Monsieur Poivre m'a dit qu'il fera de Paul, un jour, son associé. Et Madame de la Tour oubliera vite Versailles, dès que monsieur Poivre lui aura fait faire le tour de sa propriété à son unique bras, elle ne parlera plus que de votre avenir à l’île de France !

Virginie
Je n'en suis pas convaincue

Paul
Mère, tu es sûre ? ?

Marguerite
Mais oui ! Mais il faut que je rattrappe la mère de Virginie avant qu¹elle ameute toute les Mascareignes.

Elle s¹en va.

Paul
Et bien, Virginie, répète-moi ce que tu m'as dit l'autre jour..

Virginie
J¹attendais ce moment depuis seize ans, dix mois et vingt-joursŠ

Domingue et Marie chantent ³Paul et Virginie².