TABLEAU 9 : LA TEMPÊTE

Le narrateur
Et le bateau de Virginie revint. Il ne s¹appelait pas le Saint-Géran mais le Prince des Océans. Seule la tempête était bien réelle. Alertés d’un danger, les membres de la colonie sont sur la falaise avec des longues vues pour suivre le navire.

Mahé
Mon dieu, on ne peut rien faire, le vent est trop fort ! Il faut prier !

Le prêtre
Prier ne les sauvera pas.

Mahé
Mon père, voyons !

Le prêtre
Les vagues sont trop puissantes. Mon dieu, le bateau s¹est fracassé contre le rocher. Prions au moins pour les âmes !

L’assistance poussent des cris de peur.

Une dame
Regardez à droite ! Les marins ont réussi à se faire un radeau ! Mon Dieu, Ils ont oublié quelqu¹un !

Madame de la Tour, Marguerite et Paul arrivent.

Paul
Que se passe-t-il ?

Poivre (n¹ayant pas fait attention à Paul)
Mais oui ils ont oublié quelqu¹un ! (il regarde dans la longue vue). C¹est une jeune fille, malheur, mais c¹est Virginie !

Tous poussent de grands cris.

Paul
Si proche de moi ! C'est à moi de la rejoindre !

Il prend son élan et se jette à l¹eau en se projettant hors de scène.

Marguerite
Non ! Mon Paul...

Elle s¹écroule.

Poivre
C'est un bon nageur, priez !

Jeanne
Regardez, il approche du bateau, il arrive au rocher, il attrape le bastingage ! Il saisit Virginie ! Prions pour le retour, plus fort Monsieur le curé qu’on vous entende au ciel!

Madame de la Tour
Mon Dieu, je ne les vois plus, Ils coulent! Non, ils ne coulent plus!

Domingue (criant)
Attention la vague ! Courage Paul! Jetez une corde, on va les tirer!

Mahé
C¹est un exploit !

Le prêtre
C¹est un miracle !

Bernardin
C¹est une erreur !

Domingue
Attention la grande vague !

Paul et Virginie sont projettés au milieu de la scène. Attroupement autour d¹eux. Virginie est inconsciente. Paul se remet de ses émotions.

Madame de la Tour
Paul, tu a sauvé ma fille.. Virginie, Virginie ! Ma fille, reviens à toi, reviens nous !

Le prêtre se signe. Marguerite soutient madame de la Tour. Les esclaves pleurent. Bernardin observe la scène avec rage. Paul se penche sur Virginie.

Paul
Virginie

Virginie (faiblement)
Paul

Elle prend la main de Paul. Il l¹aide à se relever. Sa mère l¹étreint. Bernardin veut prendre Virginie par la main, Paul s'y oppose.

Paul
Ne touchez pas à celle que j'aime, notre destin était tout tracé et vous avez crû d'un mot l'effacer

Bernardin
Vous aurez à répondre par l'épée de cette accusation

Poivre (lançant son épée)
Paul, attrappe !

Paul se bat en duel avec Bernardin. Il finit par désarmer son adversaire.

Paul
Filez faire le poète à Versailles avant que je change d’avis !

Mahé
Et ne revenez plus jamais à l¹Ile de France !

Bernardin fuit en courant.

Bernardin
J'aurais ma vengeance t

Mahé
Pour votre courage, Paul, fils de Marguerite, je vous fait chevalier.

Paul (s’inclinant)
Merci !

Virginie
Nous ne nous quittterons plus jamais.

Le narrateur
Et si vous pensiez que cette histoire allait finir mal, c¹est de la faute d¹un amoureux jaloux qui rentré chez lui se vengea en écrivant un récit déformant la véritable histoire de Paul et Virginie. Ah ! j'oubliais, ces deux-là se marièrent et eurent beaucoup d'enfants.

Tout le monde sur scène reprend la fin de la chanson. ³Paul et Virginie².